Jour 5 : Sarrebruck - Sierck-les-Bains - 66 kms

Dernière mise à jour : août 13

Une belle journée, beaucoup de dénivelé, la fatigue se fait sentir.


Le réveil sonne à 8h20, Gabriel se lève dans la minute, mais Théo pour la première fois met quatre minutes à ouvrir les yeux. La fatigue accumulée depuis cinq jours devient de plus en plus marquante, heureusement demain c'est la pause à Luxembourg ! Les garçons rigolent en pensant à Victorine qui met 45 minutes à sortir de son lit, alors que le réveil sonne toutes les 10 minutes…

Ils décollent du camping à 10h20, et continuent de longer la Sarre (Saar). Ce qui est moins sympathique ce matin c'est le fait d'être entre la rivière et l'autoroute. Ils se rendent alors compte de la pollution sonore que cause les différents véhicules, le bourdonnement est assez pénible.

Pour le déjeuner ils s'arrêtent à la boulangerie de Rahlingen il n'y avait plus de sandwich alors ils achètent du pain et vont en courses acheter de quoi composer un sandwich eux-mêmes. Ils s'offrent aussi un dessert, des torsades chocolat noisette.

Après manger, fini l'autoroute, place à la route du cidre d'une longueur de 15 kms avec une pente de 4%. Les derniers kilomètres de cette magnifique route du cidre se nomme la route frontière, Théo et Gabriel ont alors la France à leur gauche et l'Allemagne à leur droite.

Comme à leur habitude, ils font une petite pause fruits pour le goûter, malheureusement les poires ne sont pas mûres.

Dans l'après midi, Théo choisit un chemin en descente, mais au moment de passer une bosse, Gabriel fait tomber une de ces sacoches ! Rien n'est cassé, tout est en ordre, mais à se l'imaginer on rigole déjà !

Depuis un village agricole, en descendant vers la Moselle, les garçons vont très vite. "Parfois on roulait presque à 40km/h", dit Gabriel. "Nan mais on s'en fou on aurait pu aller plus vite les gens s'en fiche de la vitesse à laquelle on va dans les descentes", répond Théo. Je m'excuse mais cette scène au téléphone était trop drôle pour que je ne la partage pas avec nos lecteurs.

Après cette descente où ils allaient (très) vite, Théo et Gabriel décident d'aller à la vue panoramique de Stromberg (Strombierg) une colline située entre la France et le Luxembourg et bercée par la rivière de la Moselle. Pour y arriver les garçons doivent gravir une "terrible montée" sur 4 kms, mais le jeu en valait la chandelle. Le point de vue est magnifique ! Ils prennent le temps d'apprécier la vue avant de redescendre. Cette fois-ci c'est Gabriel qui choisit le chemin. Erreur ! Ils arrivent dans un cul-de-sac. La descente doit alors être remontée pour prendre la bonne route.

En arrivant à Sierck-les-Bains, ils passent devant le château de la ville éclairé, mais les sportifs ont faim, la journée a été longue. Avant de manger, une douche s'impose, une douche "tiède penchant froide". Il est 18h, c'est l'heure de l'apéro, et ensuite du diner : ce soir c'est omelette aux poivrons et au jambon.

Demain ils seront au Luxembourg, et diront au revoir à la France pour 25 jours.




150 vues3 commentaires

Posts similaires

Voir tout