Jour 13 : Bruxelles - Achtmaal - 88 kms

Dernière mise à jour : août 26

On dit au revoir à Bruxelles, dans deux jours nous serons à Amsterdam.


Aujourd'hui, comme à leur habitude, les garçons se réveillent à 7h30 et partent à 10h. Gabriel devient guide pour sortir de la ville, "même moi j'ai été étonné qu'on arrive au bon endroit".

La matinée, ils longent le canal au bord de la voie ferrée, comme c'est assez plat ils peuvent aller assez vite, en plus il ne pleut pas même si le temps est gris.

Ils mangent dans un village un peu avant Anvers et, pour la première fois du périple, la boulangère ne parle pas français . Ils arrivent tout de même à se comprendre. Une fois la commande prise, elle dit à Théo avec son accent "toi, tu t'assis là-bas", Théo surpris écoute les ordres alors que Gabriel pouffe de rire. La dame n'était pas méchante, elle ne savait juste pas employer le vouvoiement, ce qui rend la langue beaucoup plus sèche. Les garçons mangent en dessert une tarte aux quetsches, remémorant à Théo la fête de la quetsche de Rantzwiller, seule fête qui réunissait le village et qui désormais n'existe plus.

Ils arrivent à Anvers (Antwerpen) vers 15h, la ville la plus peuplée de Belgique et la première grande ville où le français n'est pas la langue principale. Ils voient un contraste entre les pistes cyclables avant Anvers qui n'étaient pas sécurisées et celles à partir d'Anvers qui sont très bonnes et où la circulation est fluide.

Après Anvers, ils ont une ligne droite de 5 kms à parcourir juste à côté de la départementale où il y a beaucoup de circulation.

Lors du passage de la frontière entre la Belgique et les Pays-Bas, ils tentent un live Instagram vu en VIP par quatre personnes ! C'est déjà pas mal.

Ce qu'ils remarquent aux Pays-Bas, et d'ailleurs ils me l'ont dit en cœur, c'est "le gazon" ! "On dirait un green de golf tellement l'herbe est verte". Le paysage vert et propre ravi les garçons. Les pistes cyclables sont très bien faîtes, d'ailleurs la priorité est toujours pour les vélos et non pour les voitures même sur des routes de campagne.

Ils passent faire quelques courses, puis se dirigent au camping. Pas de chance, ils ne prennent pas la carte. Théo repart, le vélo à vide, au distributeur le plus proche, à 2kms. Ca fait une drôle de sensation de rouler sans charge, il va beaucoup plus vite !

Après une bonne douche, ils sortent l'apéro et goûtent la Trappiste Rochefort 10. Le goût chocolat n'est pas présent autant qu'ils le pensaient, par contre ils sentent qu'elle est forte. Ensuite, ils mangent chacun un plat différent, pour Gabriel c'est pâtes au saumon sauce moutarde, alors que Théo mange pâtes au saumon sauce cranberries et chili. Gabriel ajoute "j'aurai pas tenté ce mélange", Théo répond "c'était pas mauvais, c'était bon, mais pas autant que la sauce moutarde".

Il est 22h, les garçons aimeraient bien pouvoir dormir mais depuis qu'ils sont arrivés des enfants braillent, même Victorine les a entendu à travers le téléphone. Gabriel sort sa grosse voix, "wow" ! Depuis plus un bruit, ils peuvent enfin se reposer.




76 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout