Jour 11 : Ottembourg - Bruxelles - 25 kms

Les premiers pas dans Bruxelles, un plaisir après des jours difficiles.


Il est 22h30, les garçons dorment à poings fermés, et là un camping-car klaxonne. Un réveil surprenant ! Il faut se rendormir, demain rendez-vous Bruxelles.


Au petit matin, une fine pluie accompagne Théo et Gabriel au petit-déjeuner. Après avoir mangé, comme à leur habitude, les garçons rangent leurs affaires, mais cette fois la tente est trempée et pleine de limaces. Pendant ce temps, ils ne voient pas le propriétaire du camping (toujours bizarre), par contre, ils croisent un employé, surement le fils du patron. Etant donné que personne ne vient à eux, Théo et Gabriel repartent sans payer quoi que soit. Le camping était bizarre mais au moins il n'ont pas eu besoin de payer.

Ils partent à 10h sur "la pire piste cyclable de Belgique". En effet, ils longent une autoroute à trois voies, séparés uniquement par une glissière de sécurité, au final ils roulent à seulement deux mètres des camions et voitures qui passent à côté d'eux à 90km/h. C'est clairement dangereux !

Ils arrivent à Bruxelles à 12h30 et vont directement chez Luis, un ami des Santerre, qui habite le sud de la capitale. Ils peuvent alors poser leurs vélos et prendre un douche.

Ils repartent en direction du centre-ville et s'arrêtent déjeuner à 14h à la Friterie Tabora pour manger une mitraillette, une préparation culinaire belge composée d'une demi-baguette contenant de la viande cuite des frites et de la sauce. Au moment, très classe, où ils ont de la sauce plein les babines, deux jeunes femmes les rejoignent. C'est Duygu, une amie de Théo d'origine Turque rencontrée à Berlin venue spécialement à Bruxelles et son amie Anne-Sophie une Belge. Les filles les accompagnent en mangeant elles aussi une mitraillette alors que les garçons décident d'enchainer avec une gaufre bien chargée.

Tous les quatre, ils commencent les visites : tout d'abord, la grande place, puis le quartier Sainte-Catherine. Ils font une pause au Décathlon pour acheter des barres protéinées. Ensuite ils repartent pour le palais royal et son parc où ils s'arrêtent pour une bière. Le temps passe, il est déjà 18h, il est l'heure de raccompagner les gentes demoiselles.

Théo et Gabriel se retrouvent en tête à tête, et décident de manger un cornet de frites, mais attention "pas un ptit truc du mcdo", non, un gros cornet avec sauce tartare pour Gabriel et sauce samouraï pour Théo, de quoi être "full".

Ils rentrent tard et se couchent à 23h, le matelas est très très confortable puisqu'il est neuf, c'est un matelas "de ouf".




105 vues1 commentaire

Posts similaires

Voir tout