Jour 1 : Bartenheim - Geiswasser - 53km

Dernière mise à jour : août 10

Après le merveilleux départ de ce 8 août, le premier chemin emprunté par la Gavithe fût marqué en émotions.


Nous sommes partis à 11h40 de Bartenheim, suivis par nos proches Emma, Lucas, Arthur, Frédéric et Yanina en direction de Sierentz. Lorsque nous rejoignons le canal, Emma et Lucas nous quittent tandis que nous continuons le chemin.

Première crevaison de Fred à Niffer, malheureusement la pompe que nous avions prévue ne convient pas avec la valve du vélo. Nous demandons alors à un couple de cyclotouristes de quoi nous aider. Au fil de la discussion, ils remarquent nos tee-shirts "1km = 1 arbre", ce sont alors les premiers à s'intéresser à notre projet sur la route. Eux, viennent de Saint-Etienne et sont partis pour un an afin de faire le tour de la France, tranquillement, à leur rythme, sans échéance.

Nous poursuivons notre chemin jusqu'à "on a oublié le nom" pour déjeuner : Charcuterie, comté, jambon persillé, chips, un festin de roi après avoir parcouru 20 kms. Mais malheureusement la Gavithe doit se séparer … Triste moment après autant de temps passé ensemble. L'heure avance Théo et Gabriel ont encore 30 kms à parcourir avant d'être à Geiswasser, alors un bisous, un câlin, on enfourche le vélo et on y va !

Victorine, Arthur, Fred et Yanina doivent retourner à Bartenheim, mais sur le chemin Yanina se rend compte que son vélo est constamment en train de freiner, petite réparation et c'est reparti ! Ils atteindrons Bartenheim sur le coup des 16h30.

De leur côté, Théo et Gabriel ont aussi un pépin. La gaine du dérailleur est passée dans la chaine, Théo ne peut plus passer les vitesses. Un gentil monsieur leur prête du scotch pour maintenir les fils ensemble et permettre de passer la moitié des vitesses. Ils reprennent leur chemin et font une première pause Pom'Potes à Fessenheim. Après avoir demandé leur route à Heiteren, ils se dirigent vers Geiswasser. Ils arrivent au village à 17h, frappent au portes pour essayer de dormir chez l'habitant, mais ils se rendent rapidement compte que le village est vide, en effet il n'y a que 350 habitants. Ils se rabattent alors sur le camping, où ils rencontrent Eric, retraité baroudeur parisien qui parcours seul l'Europe sur son vélo à un rythme effréné. Il leur raconte ses 35 années d'expériences à vélo et leur donne des conseils. Théo et Gabriel décident de monter leur tente à côté de lui. Il peuvent désormais prendre une douche bien méritée, diner, et dormir, demain une grosse journée les attends : 80 kms jusqu'à Strasbourg !





167 vues3 commentaires

Posts similaires

Voir tout